L’avenir d’Ecouen selon Madame Delprat : c’est du béton !

Les projets de Madame Catherine Delprat et de sa liste « Bien Vivre à Ecouen » sont clairs : ils figurent dans leur plan local d’urbanisme.
Le parc public, les jardins privés, les prés, le bocage, les espaces encore verts seront détruits pour faire des parkings, des hangars, des constructions inutiles.
Décryptage ci-dessous.

CE QU’ELLE NOUS CACHE :
le parc et les jardins du centre-ville en parking,
les prés et les jardins détruits au nord et à l’est,
les milliers de tonnes de béton et de bitume déversés sur les champs pour la déviation.

1 En centre-ville, le parc public municipal Charles de Gaulle devient constructible en zone UA. Le projet de parking de 80 places dans le Parc Charles-de-Gaulle devient conforme au PLU.
L’emprise actuelle de l’hôtel-restaurant, privatisé avec des fonds publics, est inexacte : c’est toujours celle de l’ancienne Maison des Solidarités aménagée avec des fonds publics.

2 Tous les jardins situés entre les rues Colette Rousset, Georges Joyeux et Aristide Briand deviennent constructibles en zone UG. Le projet de parking avec son entrée par une rue et sa sortie par une autre devient conforme au PLU. Ecouen, ville-parc ou ville-parking ?

3 Toutes les prairies permanentes au bout du Mail et le long des habitations deviennent constructibles en zone 1AUe. Le terrain, appelé RAI dans le PLU, a été acheté par un des plus puissants promoteurs-constructeurs… au prix du terrain agricole ! L’enquête prouve l’intervention de l’ancien maire Bernard Angels qui a lancé l’opération sous le couvert du transfert de l’Institut Médico-Educatif (IME) pour lequel la maire dit et écrit « n’être pour rien ». Il faut souhaiter que l’Architecte des Bâtiments de France s’opposera à la fermeture de la perspective paysagère vers la Plaine de France et que la SAFER s’opposera à la vente d’une prairie qui accroîtra encore l’artificialisation des excellents sols de la Plaine de France (Néoluvisols pour les experts). La SAFER est déjà échaudée par l’usage illégal de l’ex Ecocentre, acheté pour un usage agricole puis annexé par le SIGIDURS présidé par Bernard Angels.

4 Toutes les parcelles de bocage délimitées par le futur ECO PARC DES NOYERS sont destinées à être construites en zone 1AUi. Les parcelles achetées au prix agricole par les sociétés civiles immobilières de Bernard Angels ont été écartées. Le débat public a révélé l’odieuse tentative de prise d’intérêt de l’ancien maire qui espérait réaliser une importante plus-value en revendant ses terrains, une fois viabilisés par la commune et devenus constructibles par son PLU.
Dans la commune voisine de Villiers-le-Bel, les parcs d’activité de Tissonvilliers 1 et de Tissonvilliers 2 sont en déshérence et Tissonvilliers 3 reste en grande partie inoccupé : aucune raison économique valable ne justifie la destruction de ce très précieux vestige bocager en lisière des grandes cultures de la Plaine de France. Des jardins partagés, des cultures maraîchères ou horticoles en feront meilleur usage.

5 Toute la zone encore verte de part et d’autre de l’avenue du Maréchal Leclerc, à l’entrée nord d’Ecouen, devient constructible en zones UL et 1UIA. Ce triangle vert est la portion du PLU qui concentre le plus d’irrégularités : certaines font l’objet de procédures, d’autres sont tellement énormes que personne n’ose y croire. Par exemple, la voie privée construite pour Vygon ne figure pas dans le PLU ! A l’inverse, l’alignement des grands arbres est toujours représenté le long de la RD 316 (ex RN16) alors que tous ont été abattus.

6, 7, 8, 9, 10 représentent les principaux carrefours de la future déviation RD 370. Sur le PLU, la zone hachurée de part et d’autre de cette future voie montre le projet de l’importante destruction des terres agricoles pour une urbanisation périphérique. Des milliers de tonnes de béton et de bitume détruiront définitivement les merveilleux sols agricoles de la Plaine de France pour des hangars, un centre commercial, des parkings, des panneaux publicitaires…

L’avenir d’Ecouen, une illustration de « La France défigurée » ?

Sources

Source principale : https://www.ecouen.fr/au-quotidien/urbanisme

Référence principale : https://www.ecouen.fr/au-quotidien/urbanisme

Description et localisation des principales Opérations d’Aménagement Prioritaires (OAP) sur :

https://www.ecouen.fr/sites/ecouen/files/document/article/3-ecouen-oap-approbation-a4_compressed.pdf

Share This